Pourquoi les prêts participatifs explosent dans le domaine de l’agriculture ?

Publié le : 03 mai 20214 mins de lecture

Le prêt participatif permet au nouveau projet de financer ou de développer une entreprise, le financement est apporté par des personnes de la même région ou ville que l’entreprise. Ce type de prêt permet de développer le porte feuille client futur de l’entreprise et de créer des liens ou même des communautés pour faciliter l’obtention des prêts auprès des établissements financiers.

Le prêt participatif, c’est quoi ?

C’est un type de prêt pour financer l’acquisition des nouvelles immobilisations corporelles (matériel roulant, tracteur, élévateur…) ou des immobilisations incorporelles (brevet, licence). Ce système de prêt rapide, simple et sécurisé permet de financer vos projets sans avoir besoin de nantir ou déposer de caution. Le prêt participatif figure dans le haut du bilan de l’entreprise (passif non courant), non à l’obligation à cout terme, il n’affecte pas la structure du capital de l’entreprise, le prêteur est rémunéré à un taux d’intérêt fixe ou a la répartition du bénéfice de défini dans le contrat. Les associations sans but lucratif, les établissements publics de l’Etat à caractère commercial et industriel, les sociétés et mutuelles d’assurances, sont autorisées à consentir des prêts participatifs.

Pourquoi se lancer dans le prêt participatif ?

Ce type de prêt figure dans l’actif non courant de l’entreprise, les capitaux de l’entreprise sont incorporés à des fonds propres, améliorations des fonds propres et les ratios d’analyse financière de l’entreprise deviennent positifs, le dirigent reste l’actionnaire majoritaire de l’entreprise, pas besoin de déposer des garanties, ni sur le patrimoine de l’entreprise, ni sur ces actifs. Le remboursement se fait selon l’état de la trésorerie de l’entreprise. Le capital de l’entreprise reste inchangé, il n’y a pas d’émission de nouvelles actions. Les prêts participatifs présentent beaucoup d’avantage pour les agriculteurs qui veulent élargir ou développer ces activités. À ne pas confondre le prêt participatif et le financement participatif ou le crowdfunding, ce dernier permet à toutes les personnes souhaitant financer un projet qu’il voit bénéfique pour lui.

Quelles sont les inconvénients du prêt participatif pour les agriculteurs ?

Comme toutes choses, les prêts participatifs peuvent avoir des inconvénients : le capital humain ainsi que les financements de rachat d’actions sont exclus de ce mode de prêt, le montant du prêt ne peut pas dépasser du double des fonds propres de l’entreprise. Les intérêts ne sont pas fixes et varient selon l’accord entre le préteur et l’agriculteur qui effectue le prêt, le taux peut être exorbitant, car il n’y pas de référence pour le fixer.

Plan du site